Bilans

 » Le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout «  (*)


=> Bilan de terrain par biorésonance ***

Il repère et corrige les déséquilibres énergétiques

Le but est d’investiguer et de corriger les champs vibratoires d’informations subtiles émis par l’organisme humain (en anglais : brain-machine interfaces)

Évaluation simple et rapide du niveau de stress et des capacités d’adaptations des organes, tissus et cellules. 

Ce bilan de terrain permet en quelques minutes seulement d’obtenir des informations précises sur l’état de tous les systèmes du corps humain : endocrinien, nerveux, osseux, digestif, lymphatique…

Ce bilan permet une véritable prévention

=> L’usage de cet outil numérique apporte en effet  de précieuses informations sur les niveaux énergétiques / informationnels du fonctionnement psychobiologique de l’individu.

*****************


=> Bilan des minéraux, vitamines et oligo-éléments par photométrie

Résultats personnalisés, immédiats et indolores, grâce à des outils de pointe tel que ce spectrophotomètre. 

=> Il évalue en temps réel les éventuelles surcharges en métaux lourds, la biodisponibilité des minéraux, oligo-éléments, vitamines ainsi que le stress oxydatif.

*****************


=> Bilan de résistance au stress, par oxymètre. 

Résultats personnalisés, immédiats et indolores.

=> Il évalue le stress aigu et chronique à travers l’équilibre rythmique vital à l’aide de 5 indicateurs : le Cardiflex, le Cardistress, le SNA, la Cohérence cardiaque et l’IRT.

*****************


=> Bilan naturopathique en lien avec la médecine traditionnelle chinoise et autres éléments à approfondir selon la personne (questionnaires à compléter pour préparer la séance)


(*) Phrase prononcée par Louis Pasteur sur son lit de mort, d’après l’histoire, il reconnaît par la même la pertinence de la théorie de Claude Bernard, physiologiste du 19ème siècle et père de l’homéostasie : Le équilibre intérieur de notre organisme garantit/soutient la santé !

Pasteur a, avec cette volte-face, fait un revirement capital dans la compréhension du développement de la maladie.

La cause de la maladie ne vient plus de l’extérieur, mais bien de ce qui se passe en dedans de nous : du bon équilibre de notre terrain intérieur dépend notre résistance aux agressions intérieures et extérieures !